Vous pouvez compter sur nous

Notre Mission

Diminuer les conséquences parfois tragiques des accidents

Chaque année plus de 4000 motards sont tués sur la route et presque 100.000 sont blessés.

WeRescue s'engage à réduire ces statistiques.

Notre mission est de redéfinir le processus de secours lorsque l'accident survient.

Optimiser le signalement de l'accident

WeRescue offre aux motards de nouvelles solutions pour optimiser le signalement de l'accident sans interférer avec la conduite ou les données personnelles du motard.

Dans le cas d'un accident grave, chaque seconde compte, et la plupart du temps, les victimes ne sont pas en condition de signaler l'accident eux-mêmes. C'est pour cela qu'un signal d'alarme est prêt à être émis en cas d'un choc.

Qui sommes-nous ?

Suite à des évènements personnels, j’ai voulu créer une réponse fiable. Chaque seconde compte après un accident, et en sachant ça, cela m’a inspiré a créer WeRescue.

En 2012, j’ai été victime d’un accident de moto. J’ai fais une sortie de route sur l’autoroute et j’ai percuté la rambarde. Ma moto s’est alors retrouvée coincée sous la barrière. Heureusement, je m’en suis sorti indemne avec quelques égratignures et contusions. Ma moto quant à elle a fini à la casse. Deux autres motards m’ont trouvé au bout de 10 minutes qui ont suivi l’accident. Si ces amis n’avaient pas été avec moi ce jour-là, cela pourrait avoir pris plus de temps pour que l’on me retrouve.

Vite après cet accident, un bon ami à moi a été victime d’un grave accident de moto qui a changé sa vie. Pendant qu’il était sur l’autoroute en France, une voiture l’a renversé, et le conducteur s’est enfui, laissant mon ami grièvement blessé sur le bord de la route. Il s’est écoulé 30 bonnes minutes avant que les secours ne le trouvent. Mon ami a été hospitalisé et est tombé dans le coma pendant 6 mois. Heureusement, il est sorti physiquement indemne de cette experience et continue de rouler à ce jour.

Adrien Micheloni

Nous vous enverrons des emails occasionnellement pour vous tenir informés de la progression. Vous pouvez vous désabonner en un click.